postheadericon La coqueluche est de retour?

masque   C’est devenu un phénomène fréquent: un enfant a subi un rhume, mais il ne s’arrête pas tousser, le traitement ne donne pas des résultats et un enfant qui a fait toutes les vaccinations nécessaires, est diagnostiqué avec la coqueluche. Les parents sont mécontents: à quoi bon faire les vaccinations s’il y a des effets secondaires et les enfants sont toujours malades?

    Les médecins déterminent qu’il y a quelques années, le diagnostic de coqueluche était surprenant et dans la dernière période, le nombre d’enfants de 3-8 ans qui sont touchés par coqueluche a augmenté en 20-30 %!

   Selon les médecins, les raisons peuvent être différents. La bactérie elle-même pourrait muter. Le réchauffement climatique a conduit à la «saisonnalité floue», dans laquelle un danger particulier ce sont l’hiver humide et chaude, parce que c’est un environnement parfait pour toutes les infections. Dans les zones des travaux il y a beaucoup de saleté et de poussière qui diminuent l’immunité parce que cela rend difficile la respiration, réduisant ainsi la production d’enzymes protectrices. Pour cette raison, le nombre de réactions allergiques a augmenté.

   Maintenant, il y a beaucoup de débats au sujet de vaccination et même les médecins sont divisés: certains médecins sont pour et les autres sont contre. Aujourd’hui tous les pays du monde font la vaccination contre la coqueluche. Les tentatives d’annuler cette vaccination dans certains pays ont conduit à une forte augmentation de la maladie, de sorte que la vaccination était réhabilitée.

   D’une part, le vaccin contre la coqueluche est efficace parce que le corps connait une bactérie. Et d’autre part, il y a un risque élevé des réactions indésirables, parce que ce vaccin produit des antigènes de la coqueluche et en même temps il contient des substances toxiques qui peuvent provoquer des effets secondaires. Vous devez savoir que les vaccins n’ont pas 100 % garantie contre la coqueluche, ils peuvent juste réduire le risque d’infection. Et si un enfant vacciné est infecté de la maladie, la maladie va se produire sous une forme legère et ne donnera pas des complications graves.

   Chaque parent qui décide de vacciner ou non un enfant, ne doit pas compter sur les histoires, il doit consulter un bon médecin à qui il a confiance, parce que chaque vaccin a des contre-indications absolues et relatives. Il est également important de faire attention au médecin que l’enfant a des allergies, de l’état de sa santé avant faire le vaccin.

   Les enfants moins de 3 ans se trouvent en traitement ambulatoire nécessairement, parce que la maladie se passe avec des difficultés chez les enfants non vaccinés. La maladie se passe plus facile chez les enfants vaccinés: sans température ou avec un peu de fièvre, des convulsions ne sont pas aussi forts et pas aussi longues. Peu à peu, les attaques sont plus en plus rares et affaiblies, mais la coqueluche peut durer 2-3 mois.