postheadericon Les conseils pour les parents

Comment reconnaître, traiter et prévenir la coqueluche?

privivka     La maladie commence comme un rhume ordinaire, suivie d’une toux sèche ou modérément humide, et dans un premier temps, même le diagnostic précis de médecin est difficile car les symptômes caractéristiques apparaissent seulement dans la deuxième semaine de maladie. Il s’agit d’une toux fréquente et convulsive, au cours de laquelle le visage de l’enfant rougit fortement, comme s’il ne peut pas cesser de tousser, des retards de la respiration et souvent à la fin, il y a des vomissements. Mais le diagnostic exact ne peut être faite qu’après un examen laboratoire de mucosités.

   La thérapie de cette maladie est presque impossible. Les médicaments anti-inflammatoires, antitussifs et expectorants donnent peu d’effet, mais ils peuvent réduire les événements respiratoires (la coqueluche est parfois accompagnée d’un nez qui coule et de la pharyngite). On prescrit des médicaments sédatifs (des calmants), car les crises sont associées à l’excitation des centres nerveux.

   La toux peut effrayer un enfant, pendant la nuit il saute du lit parce qu’il ne peut pas cesser de tousser, sa frayeur à son tour (ainsi que toute expérience émotionnelle) augmente la tension et donc la toux. Par conséquent, les parents doivent essayer apaiser leur enfant.

Comme avec une fausse toux, mettez l’enfant dans la salle de bain et allumez l’eau chaude pour qu’il respire de la vapeur chaude, vous pouvez également mettre des serviettes mouillées dans la chambre des enfants pendant toute la nuit. Aérez l’appartement aussi souvent que possible.

Tous les exercices physiques sont contre-indiqués et tous ce qui peut provoquer l’agitation: les endroits bruyants, les vacances et les fêtes.

Il est recommandé de longues promenades à l’air frais. Par ailleurs, dans la rue la toux disparaît habituellement.

Donnez la nourriture en petites portions, elle doit être souple afin de ne pas provoquer une attaque de toux.